La production française

“En moyenne, plus de 6 kg sont achetés durant la saison par ménage français.”

La France est le 4e producteur de pêches et nectarines et le 2e producteur d’abricots en Europe.

Pour 2018, on estime le potentiel de production national de pêches à 216 000 tonnes, et 157 000 tonnes d’abricots, dont respectivement 140 000 tonnes et 87 000 tonnes bénéficient du label Vergers Écoresponsables. En moyenne, plus de 6 kg de pêches et près de 4 kg d’abricots sont achetés durant la saison par ménage français.

La production française de pêches soumise à la concurrence.

La production française de pêches se maintient malgré une forte concurrence étrangère. Forte de ses atouts, proximité, qualité et origine, la filière propose aux consommateurs et aux distributeurs des produits qui se différencient cependant de la concurrence.

En Europe, la production de pêches atteint près de 3 millions de tonnes, l’Italie avec près de 1,5 million, l’Espagne avec près de 800 000 tonnes constituant les deux poids lourds. En abricots, une production record a été atteinte en 2017 avec 680 000 tonnes, dont 300 000 tonnes en Italie, 157 000 tonnes en France et 130 000 tonnes en Espagne.

Les prix de vente au consommateur oscillent chaque année, en moyenne, entre 2,30 € / kg et 2,50 € / kg, en pêches et entre 2,50 € / kg et 3,40 € / kg en abricots, en fonction des rendements obtenus dans les vergers.

La production française a effectivement un coût.

La main-d’œuvre représente en moyenne 60 % à 70 % des frais réalisés au niveau des activités pratiquées en verger (entretien taille, éclaircissage, traitement, cueillette) et 40 % pour les opérations effectuées en station (sélection, conditionnement, manutention). En 2017, les coûts de production ont été proches de 1,40 € / kg* en pêches et 1,80 € / kg* en abricots.

* Données CER France Gard.

On en parle aussi